samedi 27 février 2016

Le Levain



Saison 1 : L’observation de l’allemande
Saison 2 : 1ère mise en pratique // 0 investissement






Hier je suis rentrée tardivement d’une expérience alternative rare, un hangar d’enchères de voitures avec tous plein de bonhommes bien calmes qui lèvent la main pour acheter des voitures pas cher (moi qui veut toujours faire mon originale j’ai acheté un bus)
Tous ces bonhommes si on leur avait dit que leur passion ça serait de lever la main comme à l’école ils ne l’auraient jamais cru.
Bref.
Je suis rentrée et mes copines avaient fait des trucs délicieux !

Pendant ce repas où on mangeait un plat cambodgien à base d’épinard, de seiche, de lait de coco, de curry vert et de riz et et un aussi délicieux crumble à la farine de riz (et c’est pas parce que je fuis le blé, je vous jure c’est une révélation c’est MEILLEUR que le crumble normal !)
                                                                                                    
C’est alors que brusquement ma copine M a poussé des cris quand je lui ai dit que j’avais du levain naturel.
Ce qui était exceptionnel, car d’habitude personne ne réagi à ce genre de déclaration, c’est d ‘ailleurs pour ça que je le déclare peu alors que j’y passe la moitié de ma vie.

Mieux. QUE j’étais une grosse dealeuse de levain naturel.
MIEUX.  Une dealeuse bénévole. Gratos.
Parce que moi je multiplie le levain , chui un peu Dieu
 (en mieux puisque sans barbe et avec des seins).


Donc j’avais là une interlocutrice passionnée, ce qui est rare sur ce sujet où les gens se demandent bien pourquoi on s’emmerde la vie à faire son pain et à cultiver un levain.
Alors qu’il y a des boulangeries bordel.

Moi aussi je pensais comme ça.
AVANT .
AVANT l’allemande

Il faut donc que je vous raconte comment une allemande biodynamique m’a fait prendre ce tournant dans ma vie.

Il y a 3 ans j’ai vu sous mes yeux une allemande chez moi (on est nombreux chez moi) qui faisait son pain allemand avec une technique bien mystérieuse, et quand je me suis penchée sur la question ça m’a relativement passionné sans penser une seule seconde que je m’embarquerai un jour dans un truc aussi contraignant, et surtout pour lequel un faut un ROBOT MENAGER.

J’ai été élevé dans la méfiance du robot ménager et je croyais que de toute ma vie je n’aurai jamais à faire à un truc pareil, qui coûte cher, dépense de l’électricité donc pas écolo, prend de la place, est chiant à nettoyer.
Et surtout dont on ne sert quasiment jamais ! (parce que j’ai la hantise des trucs qu’on achète et dont on ne se sert pas, les personnes qui achètent mais qui ne se servent pas de ce qu’elles achètent m’angoisse complétement)

Mais depuis mes 22 ans je me suis affranchie de pas mal de complot parental anti robot (depuis que j’ai bravé l’interdit en me faisant trouer les oreilles début d’une longue rébellion)

Non, pour moi la cuisine, c’est faire la cuisine : tu fais tout avec tes petits doigts et point barre.

Donc cette allemande avait un petit robot BOSCH pétrisseur et surtout (parce que c’est une allemande biodynamique) un moulin accroché au robot, donc elle mout sa farine avant de faire son pain . (ça ne ressemble pas à un moulin avec des ailes et tout , c'est juste un bitogno en plastique accroché au bol)
Oui tu as bien lu : elle moue sa farine, là tu vas te dire que je suis passée de l’autre côté, du côté obscur de la force alimentaire et tu n’auras pas tord…
Cela m’a laissé pantoise, un peu sceptique, même si je ne suis toujours pas passée à ce niveau là. (mais mon rêve est de faire du pain danois donc j’y viendrai peut être un jour…)

Donc là c’est HIGH LEVEL question nutrition :
Levain naturel (je vais pas vous énuméré les vertus du levain naturel VS le levain chimique qu’utilisent la plupart des boulangeries sinon on a pas fini)
+ broyage frais des grains de seigle donc vitamines et minéraux intact !
TOP niveau .

Ah oui farine de Seigle parce que le pain allemand c’est farine de seigle, parce que c’est beaucoup plus chiant à faire,  c’est gluant, c’est casse pied donc : CHALLENGE.

L’allemand aime le challenge. 
(Non, en vrai il y a des raisons nutritives mais on y reviendra)


Donc au départ, l’hiver dernier, après un an d’observation l’hiver d’avant (l’été je suis dans une autre vie je me nourris de conserves de maquereaux et de plancton je n’ai pas le temps d’observer) j’ai décidé de faire ma première saison test, mais sans frais, pour ne pas investir dans un robot si je ne tenez pas le CHALLENGE.

Donc j’ai commencé facile, l’allemande m’a filé un peu de levain (sympa non ? bon quand j’ai merdé en saison 2 et que j’en avais plus elle n’a plus voulu m’en donner, j’ai du la décevoir)
Une amie m’a prêté une machine à pain (juste pour pétrir) qui trainait chez elle, et j’ai commencé.
Je me suis régalée tout l’hiver à faire mes tests.
J’en suis restée à la farine de blé et j’ai beaucoup aimé la cuisson en cocotte.

je ne retrouve plus mes photos de l'époque mais ça ressemble à ça :



J’ai commencé facile
(attention saison 3 Hardcore)
J’ai appris à gérer cette matière vivante et j’ai lu des milliards de blogs sur le sujet, 
plein de nanas qui ont créé leur levain, et qui racontent leurs expériences.
Et l’été est arrivée, la chaleur, manque d'attention...  j’ai délaissé un peu mon levain et… 
il est moOOOrt !

Et sur le coup je n'ai pas pris la mesure du boulot qui m'attendait pour recommencer sans allemande donneuse de levain (elle est restée insensible à ma détresse) !

Donc cet hiver pour la saison 3, j’ai acheté LE MATOS :
- un robot 
- une balance électronique 

et je suis partie de RIEN
J’ai créé toute seule mon propre levain !!!
et ça c’est MéGA CHALLENGE !


Et quand tu es une vraie, tu lui donnes un nom. 
Donc je résume c’est un truc vivant , qui fait des bulles et à qui tu donnes un prénom ...
(un prénom à la mode de préférence)
Est ce que c’est un substitut pour femme sans enfant ?
:-) hummm vaste question…

Ce que je peux te dire c’est que si tu as des enfants et que tu veux, en plus, faire ton levain, ton pain, et tes graines germées au passage, et ben je pense que tu meures de la mort de la femme épuisée. Mais bon ça dépend de tes activités à côtés, c’est des choix statégiques.

Moi (qui veut toujours faire mon intéressante) je ne lui ai évidemment pas donné de prénom.

Mais hier soir mes amis n’étaient pas de cet avis, et on a eu droit à un baptême en bonne et due forme

Je vous présente donc la star de la saison 3 :

Né en novembre 2015 

Le seul, l'unique :

JEAN-MICHEL LEVAIN



La semaine prochaine, je vous raconterai la naissance et la vie de Jean-michel .
Et tout ce qu’il m’a apporté…



Le pain de seigle d'aujourd'hui en train de lever




Et à la sortie du four 

Ca te fait des frissons ?  
Normal c'est l'effet Jean-michel


mercredi 24 février 2016

Qu'est ce qu'on mange (again)



Grand enthousiasme autour de mes tutos cuisine
Combien de personnes m'ont parlé de mon bol de millet ???
Combien me demande des nouvelles de mes tests secrets ?? 
je ne compte même plus ma bonne dame !

Alors je continue à vous donner des news,
bientôt un grand post sur comment je fais mon pain
(Ouhlala GROS GROS dossier)
et dans 15 jours les résultats des tests .

Aujourd'hui :

Du tagine DOUBLE A (agneau abricot)
sur la base de cette recette http://www.beaualalouche.com

De la tartine /purée d'amande (amandino sinon rien) , banane, citron, chocolat

De l'assiette tofu fumé, mâche, avocat, graines germées, tome de chèvre






dimanche 21 février 2016

POst en vrac d'une fin d'un week end bien rempli


encore un peu de tapisserie
une poule apprivoisée chez M.
du pain grillée sur le poêle, hum....
du stroumpf en pagaille :
caché derrière des tartines
ou scrutant le ciel des Cévennes plein de rapaces...

 et un dimanche en plein soleil, en tee shirt, féérie...
Vive le sud de la France !






lundi 15 février 2016

Qu'est ce qu'on mange de nouveau ?





Attention, nouvelles passions :

> mon presse citron-orange que j'aime tous les matins un peu plus.
> manger de l'aloé vera à même la plante 
(ça n'a aucun goût mais c'est un pansement merveilleux pour mon ventre) 
>  Les tartines chèvre, betteraves, persil. 
> manger du millet 

TUTO millet : 
Si tu ne suis pas ces instructions tu auras une bouillie infâââme, mais si tu suis ces instructions tu aura une délicieuse graine comme du couscous mais meilleur et sans gluten , moui moui madame.
donc tu verses un verre de millet dans ta poêle, tu fais chauffer un peu et tu verses 2 verres d'eau dessus et du sel. 
Couvrir et laisser cuire 15min environ jusqu'à ce que l'eau soit absorbée et si tu laisses légèrement griller le fond, c'est encore meilleur.








Promenade du dimanche au bord du Lamalou.






jeudi 11 février 2016

Juste une mise au point / côlon


 ça c'est Paris la semaine dernière.
Le seul truc sympa à part les canapés de mes copines à Paris c'est les ponts.
(ça y est je suis officiellement une blasée des villes)



Round 1

LE BLOG

Je n'écris pas sur le blog, en fait si, j'écris des posts que je ne publie pas. Rapport que je suis tiraillée sur la question "pourquoi le blog ? c'est quoi l'idée d'avoir envie de publier tout ça ? c'est quoi cet égocentrisme, faut il ? Ne faut il pas ?"
Je pourrai juste me demander si ça me fait plaisir ou pas ?
Mais comme tout le monde, ou presque, je suis pleine de contradictions. Donc la moitié du temps je voudrai arrêter.
Peut-être que c'est juste, au final, que je ne supporte pas l'idée qu'on puisse se dire que c'est égocentrique, et qu'il faut avoir une haute opinion de sois pour écrire son avis comme ça, alors qu'au final c'est peut être plus égocentrique d'avoir la trouille comme ça qu'on vous trouve égocentrique. hein.
Et c'est moins égocentrique d'en avoir rien à foutre qu'on vous trouve égocentrique? Hein.

Vous me suivez ? non ? c'est normal. C'est ce qui se passe dans ma tête et je ne me suis pas non plus.
Mais l'idée d'arrêter ce truc me rend triste parce que je l'adore ce blog, je trouve que ce support est génial si je ne me censurai pas tout le temps il le serai peut etre encore plus, ou pas.
Et puis j'ai pas envie de rompre cette relation avec les 8 personnes 1/2 qui le lisent.
Même si c'est à 50% des gens que je vois au quotidien, mais quand même c'est pas pareil.
Alors il faudrait juste que je revois ma ligne éditoriale (qui n'existe pas). En gros si je veux lutter sur ma propension incroyable à n'avoir aucune pudeur (pudeur que je contiens seulement par mon surmoi ; parce que sinon ma vie serai comme "vis ma vie dans un camping naturiste symbolique")
Donc si je veux lutter contre ça, bon ben faut que je poste un peu autrement.

Moi dans mon idéal j'aimerai bien avoir un blog avec plein de belles photos, moi ça me ferai plaisir, à moi.
Le souci c'est que je pense que 80% de mon lectorat s'en fiche un peu, et aussi que je ne fais pas beaucoup de belles photos, il faudrait pour cela, que j'y passe plus de temps.

Mais là je vous écris alors vous vous demandez pourquoi je passe 38 lignes à dire que je veux plus écrire mais c'est parce que là , là j'ai un sujet en or pas trop impudique !
....
C'est que j'ai un syndrome du côlon irritable
.....
 (quoi c'est impudique ça ?)


....
Je vous fais le topo :

Après des années à regarder tous les ostéos de haut quand ils me disent que mon appareil digestif est ANORMALEMENT tendu, et à pester quand on me parle intolérances alimentaires.
("ouais ouais c'est ça tu regardes mon oeil et tu penses qu'il faut que j'arrête le pain de mie, tu me prends pour une bille?" on me la fait pas à moi)

Alors les intolérances, allergies au gluten et autres, depuis bien longtemps, j'en pense pareil que les végétariens : tout ça c'est atttrape gogo et tutti quanti pour vendre des bouquins et endormir le petit occidental auto-centré (moi) qui regarde son caca au lieu de regarder le caca qui est ailleurs.
Une énième mode pour vendre des comprimés et enrichir les pharmaceutiques quoi.

Bon maintenant je ne ricane plus sur les végétariens et je pense aussi qu'ils sont plus écolo responsables que les autres mécréants. (moi) ....
Et bien là je me tape une cruralgie, des crampes à l'estomac à ne plus pouvoir manger (ce qui est le début de la déprime pour moi) et des douleurs articulaires.

Tout le monde est unanime. GROS problème de côlon.

Et je suis prête à faire un test d'intolérance alimentaire qui coûte 3 bras juste pour savoir si oui ou merde je ne digère pas le sésame, le fromage de chèvre ou le chocolat (base de mon alimentation)

et le GLUTEN !
Terreur !!!!! AHAHAHAHA mais moi je meurs si je suis intolérante à la baguette !!! (non je n'ai pas dis "à la braguette" pas de lapsus révélateur bande de coquines)

Mais comme il faut que j'en ai le coeur net, je vais trouer mon PEL et je vais faire les analyses au grand laboratoire BARBIER de Metz.

En gros il y a 2 possibilités :

> Soit je suis intolérante à un machin que je mange depuis des années et qui gangrène petit à petit mon pauvre petit côlon innocent. 

> Soit je ne suis intolérante à rien de particulier, mais par contre j'ai un intestin fragile de nature et je dois faire ce que je ne fais pas :
- manger lentement
- mâcher
- ne pas me nourrir de crudités et de chocolat (ma passion)


Donc en attendant je suis en re-création de mon côlon
à base de bouillon de miso

et pour qu'il se répare tranquille normalement je n'ai plus droit à tout ce que j'aime  :
chou, brocolis, poireau, blé, chocolat, gateaux.

Autant vous dire que je suis INCAPABLE de supprimer le chocolat donc je fais du mieux que je peux.





DONC ON SE MOTIVE ET LE BLOG DEVIENT LE BLOG DU COLON QUI VA BIEN

Round 2

TUTO bouillon miso

Si t'es un vrai (comprendre un vrai japonais) tu le bois à jeun le matin.
c'est plein de bactéries très très bonnes pour ton corps.
il vaut mieux prendre du miso non pasteurisé, pas celui sur la photo, mais il faut le garder au frigo, mais moi mon frigo est à 500m de ma cuisine (oui je n'ai pas une vie facile)

tu le délayes dans de l'eau chaude mais tu ne le fais pas bouillir !
 et tu le bois (oui c'est important)

Voilà ! tuto fastoche !




AU PROCHAIN EPISODE :


- Pourquoi le pain de seigle ?
- Pourquoi le millet c'est comme du couscous ?
- Pourquoi le citron à tout bon ?
- Pourquoi avoir 2,5 kg d'avocat chez soi c'est PRIMORDIAL  ?





ODE AU Côlon merci jojo toi aussi tu me comprends