lundi 21 avril 2014

lundi 14 avril 2014

je rêve


de NEW BALANCE 420


vous avez remarqué que je rêve beaucoup de basket 
...que je n'achète jamais 

dimanche 13 avril 2014

ce mois avril



ce mois d'avril:

- j'ai craqué sur la salopette bavaroise en cuir d'I.
- j'ai photographié des pieds et des  mains
- j'ai mangé mes derniers paniers bio car le monsieur des paniers part à la retraite (snif) 
- la plupart de mes repas consistaient à hâcher menu tout ce qu'il y a de vert 
(chou chinois, salade, persil...) et à la manger avec une sauce au tahin
- j'ai appris à faire les oeufs pochés pour mettre sur la salade grâce à TORTORE 
- Domino a fait sa première descente en canoë 
- Domino a pris le tramway
- Domino a pris l'ascenseur

- et j'ai enfin fait les oeufs aux lait d'Alain Ducasse












mercredi 9 avril 2014

Histoire de J.







j'adore cette fille,
je ne suis pas fan de ses premiers albums,
j'ai vraiment accroché sur L'eau

et le dernier Histoire de J. qui vient de sortir est un bijou
je suis un peu une obsédé textuelle de la chanson française
et je jubile et je pleure sur l'écriture de Jeanne Cherhal
j'aime son positionnement féministe intelligent
(oui maintenant on est obligé de le préciser; il y a un féminisme intelligent je vous jure!)
et son audace
ne pas avoir peur du ridicule,
écrire en français sur le viol (Quand c'est non c'est non)
écrire une chanson de fesses subliiime et drôle (Cheval de feu)
sur le voile (le tissu sur l'album l'eau),
sur l'enfant désiré (Comme je T'attends)

déjà oser ces sujets là c'est suffisamment audacieux pour forcer mon admiration

par contre je ne suis pas fan des clips
je trouve même qu'ils me gâchent le pouvoir d'intimité des chansons
je vous ai mis un live, que j'aime
mais pour les autres morceaux je vous conseille de les écouter sans image
 par exemple ici:
http://grooveshark.com/#!/jeannecherhal

je vais prendre une place pour aller la voir le 13 juin au magnifique théâtre de la mer à Sète
à bon entendeur...

mardi 8 avril 2014

la vie à deux

 


On est passé d'une maison à 2 colocs à une maison à 5,
(voir 6 quelques jours par semaine)
D., sa fille, M. , super M, domino et moi.

le gros changement pour moi dans tout cela ce n'est pas "la vie à six"
mais l'amorce de "vie à deux"

MAIS ALORS GROS GROS GROS CHANGEMENT 

globalement c'est très sympa mais c'est... bizarre
pas très naturel tout ça quoi... bizarre

Mes copines de débat tentent de calmer mon cerveau chamboulé
et me conseillent de manière avisée comme toujours
(sinon se ne serai pas mes copines de débat)
de laisser couler un peu la rivière de l'amour et du désamour,
pour voir si elle a une chance d'arriver à la mer.
(en gros elles me disent d'arrêter de réfléchir)


mais comme le sujet sur son aspect universel reste passionnant et mystérieux pour nous
C. m'a envoyé ce podcast fabuleux.
que je vous conseille d'écouter à un moment où vous ne faites pas autre chose

http://www.franceculture.fr/emission-repliques-quel-est-le-gout-de-la-vie-a-deux


 extraits:

"Nos ancêtres considéraient la passion comme un danger, (...)  Nous au contraire, nous avons décidé de nous construire sur le culte des passions (...) les passions nous jouent le mauvais tour de nous quitter un jour(...)
Nous faisons l'éloge d'un élan qui nous abandonne plus vite que prévu."



"c'est plutôt notre perplexité face à la vie conjugale qui signe la modernité que notre refus du calme de la vie à deux"



"la monotonie est ce qu'il y a de plus beau ou de plus affreux, 
de plus beau si c'est le reflet de l'éternité 
de plus affreux si c'est l'indice d'une perpétuité sans changement"

"la tragédie moderne est très différente, nous occillons dans le couple entre la présence d'un autre qui au début est trop riche , trop libre, trop vaste pour nous et que nous tentons de maitriser et puis avec le temps cet autre nous finissons par l'apprivoise"

"la passion résiste à tout, sauf à son propre triomphe"







ET oui je referai des posts normaux un jour où j'arrêterai de parler de podcasts...