jeudi 11 juin 2015

brève de printemps

Ici c'est canicule déjà, l'eau est à 23 degré !
donc je peux déjà faire chauffer mes mini-palmes de temps en temps 


 une cigale qui vient de muer


Le bonheur : j'ai ENFIN trouvé des brassières coton pour l'été
(vous supportez les soutien gorges en été vous ? )
c'est american apparel et elles sont génialement confort !

Une de plus ...
et un bébé qui va peut-être naître le même jour que moi

ouais je m'avance un peu mais j'aimerai bien



Mon cartable euh pardon mon panier et mes pieds qui sont sortis de 2 mois de converses
(elles sont dans un état les pauvres filles...)
et que j'ai enfin vernis !

lundi 1 juin 2015

j'ai pas le temps

de poster.

Mais quand je dis pas le temps,
c'est pas le temps !
j'ai jamais eu aussi pas le temps de toute ma vie .
D'ailleurs je ne mange plus que des coquillettes au parmesan depuis 3 jours
(et du chocolat of course)

Pourtant il semble à tous, que cette année n'est pas vraiment différente des autres années de barques en plastique.

Et bien ça n'a rien à voir . Et l'expliquer serai beaucoup trop long, on va s'épargner ça.
Mais c'est encore plus passionnant et stimulant . Et flippant.

Pour le reste ce que je peux vous dire
c'est que mon bronzage des mollets va être aussi inexistant que les autres années
(ça ça ne change pas )
que la rivière est toujours aussi magnifiquement belle
que Domino a toujours autant de succès
qu'il y a des moutons qui sont partis pour la transhumance devant ma fenêtre un matin au réveil,
et c'était magique (et mes pauvres amis tout ça c'est bientôt fini et ça appartiendra à la préhistoire)






Et on a eu du mal à caser toutes les bougies sur le gâteau de mon coloc ;-)

mardi 5 mai 2015

paradis




Ce week end avec toute ma coloc on est allé manger dans le petit paradis de M.
et on a fait, à la nuit tombée, des beignets de fleur d'acacia ...
 




mardi 28 avril 2015

Pourquoi les copines sont là, même en cuisine / dernière soupe avant l'été

Petite je n'aimais pas les soupes en morceaux.
Et depuis que je cuisine moi même ça ne m'avait même pas effleuré l'esprit d'en faire.
Jusqu'à ce que C me convertisse cet hiver
et ce week end, le même jour où je me suis lancée à faire une soupe sur l'inspiration de C.,
je me suis aussi penchée sur les feuilles de shiso séchées que L m'avait offert.

Car après avoir lu sur ce même blog ma nostalgie de cette plante aromatique découverte à Hanoï, 
elle m'avait amené, il y a presque un mois, un sachet de sa réserve personnelle. 

Depuis je n'arrêtais pas d'humer le petit sachet (qui me ramène illico dans la gargote qui m'a vu presque tous les jours à Hanoï pour manger des Bun Cha), sans trouver comment en faire usage en version sèche...
Sur les internets j'ai vu qu'on pouvait broyer les feuilles dans un gomasio ... 
Et là !
OH MON DIEU 
Parsemé sur la soupe,
avec des copeaux de parmesan,

je meurs tellement c'est bon
du coup ça fait 3 jours que je ne mange que ça



Recette de la dernière soupe avant l'été :

Coupez en tous petits cubes 2 pommes de terre, 2 carottes, les faire revenir dans une cuillère d'huile d'olive
Ajoutez 1 ou 2 poireaux coupés très fin, une gousse d'ail, de l'eau.
salez très légèrement car le gomasio au shiso fera le reste
cuire 10-15 min

Gomasio au shiso :

(c'est un peu vain de vous donner cette recette étant donné qu'on ne trouve du shiso nulle part, ;-)
je vais tenter, comme L., d'en faire pousser et de faire des petit pots de ce mélange pour offrir à toutes mes amies à Noël)

Broyez des graines de sésames grillées, du gros sel et des feuilles de shiso.


Voilà !

Et suite à une autre discussion avec C, qui cherchait comment utiliser du bifteck sans le manger "en bifteck", 
je suis tombée sur cette recette,

http://www.papillesetpupilles.fr/2014/01/salade-de-boeuf-thai


et la recette comprenait elle aussi un merveilleux souvenir d'Asie, 

la poudre de riz grillé qui parsème certains plats 

donc j'ai tenté une variation avec un petit bout de boeuf et des petits épinard frais



 riz grillée broyé/ boeuf mariné soja/ miel/ ail


faire mariner la viande une heure dans un mélange sauce soja, miel, ail
faire sauter le boeuf
servir avec une sauce nuocmam, ail, citron, sucre 
du gomasio, de la poudre de riz grillée, et 
(ce que j'ai compris après la première bouchée et qui manque à la photo...) 
beaucoup de menthe.

C'est carrément délicieux.
et le mélange nuocmam, ail, shiso, menthe fait un vrai placebo de Buncha.


allez bisous




jeudi 16 avril 2015

parlons de trucs sympas


  Sallie Ford and the Sound Outside: Nightmares from Harvey Robinson on Vimeo.


des fois je commence à rédiger des posts sur ce qui est compliqué, ce qui ne va pas, 
la vraie vie quoi ! 
je lis beaucoup une chic fille et je trouve ça génial la rigueur qu'elle met à rédiger des posts très personnel et pourtant si ouvert, avec un questionnement humble et en étant toujours drôle, j'adore.

ça m'inspire beaucoup... et puis je n'arrive pas à les finir, 
je me dis que je ne vais jamais réussir à exprimer exactement ce que je veux dire et puis que ma mère va s'inquiéter quand elle va les lire...
alors je laisse tomber dans la corbeille à brouillon, 

donc là on va parler en vrac de ce qui est formidable :


°° Le concert de Sallie ford hier soir avec E et M à Nîmes
Total régal
elle m'a même dédicacé un CD pour mon père à la fin, 
j'étais comme une midinette



°° j'ai des réclamations de la capitale concernant le trop peu de nouvelles de Domino sur le blog.

Bon ben madame a repris ces activités au grand air en même temps que moi !
ça va plutôt pas mal , 
Vas-y que je passe mon temps à me rouler dans les fleurs, 
à courir après les bâtons que les enfants me jettent inlassablement pendant des heures, 
à faire ma blasée devant les pères de famille qui s'extasient,
et surtout madame a passer son brevet d'état plongée sous marine, 
et passe son temps la tête sous l'eau pour sortir ...des cailloux, 
mais des gros hein, qu'elle pose en tas sur la plage, 
Domino , chef de chantier de terrassement, quoi !




 total apnée de 20 secondes


je songe à me faire tatouer un domino sur le bras, 
vraiment, 
mais bon ça me passera avant de passer à l'acte


°° Outre mon amour grandissant, et qui me semble sans fin pour ma compagne à 4 pattes,
je suis COMPLETEMENT GAGA de ma nièce depuis que je la vois presque tous les jours,
et ça ne risque que de s'empirer je le crains.










°° J'ai vu WINTER SLEEP
qui est un chef d'oeuvre absolu 
pendant tout le film je me disais que ça me faisant penser à Tchekov, pourtant les turcs et les russes, bon à priori c'est pas la même culture ...
(il faut savoir que j'ai découvert Tchekov quand j'avais 17ans et que j'ai été terrassée d'amour pour cet auteur alors quand je vois un truc qui me fait penser à Tchékov ça me fait tout plein d'émotions)
et au générique de fin je m'aperçois que le scénario est inspiré de nouvelles de Tchékov !)




°°Je suis toujours outrageusement fan du blog By the way



°° Et Je viens de découvrir ce projet TROP BEAU :

https://kitchenghosts.

une photograph et une styliste culinaire. 
deux moscovites Dasha et Olya illustrent leurs recettes en cinemagraph ! 




mercredi 8 avril 2015

Quand on a pas le temps d'écrire on peut conseiller des trucs à lire




le post que j'ai toujours voulu écrire, La lionne l'a écrit à ma place, c'est impec' :

http://lalionne.fr/blahblah/mad




lundi 30 mars 2015

dernier week end avant tunnel saisonnier

Disons que ce week end était peut être mon dernier, 
avant une longue et passionnante saison de barques en polyéthylène

et ça tombait bien parce qu'on en a profité pour partir en virée !

4 filles / 2 marmots

* Etape 1 chez moi 
j'en ai profité pour regarder Ratatouille avec le cornichon dans mon lit.
 
* Etape 2 à Bouzigues 
pour encourager une qui court au milieu de 600 fous de course à pied 
et les 4 autres qui crient en mangeant des tielles.
vous imaginez les coureurs arrivant, se prenant des postillons aux poulpes sur le visage ?  et oui c'est bien ça, fallait pas nous inviter.

* Etape 3 : TOULOUSE 
pour rejoindre une 5ème + 2 marmots supplémentaires 
(j'espère que vous suivez toujours)
Après endormissement de la petite armée de rejetons, 
le rhum et les discussions ont coulé à flot !









vendredi 20 mars 2015

la question de l'éducation







J'ai attendu 32 ans pour envoyer chier un professeur.

il aura fallu un permis D pour cela.

Lui crier dessus comme il me crie dessus, lui parler comme il me parle
ça parait évident qu'adulte on n'a plus cette barrière
et pourtant je peux vous dire que je suis quasiment la seule à oser la franchir.
Mes collègues qui sont majoritairement des hommes de milieux très populaires issus de l'immigration, pour parler comme il faut, c'est à dire des gens à qui la société répète insidieusement qu'ils n'ont ni leur place, ni la légitimité de contredire qui que se soit, se taisent.
et l'ouvrent à la machine à café.
Ils acceptent l'humiliation car ils n'ont pas d'armes saines pour la contrer,
jusqu'à l'explosion.
ça me rend malade parce que ça en dit tellement long sur notre société.

je suis du genre de personne qui a besoin de l'estime et d'estimer pour faire des progrès
je n'ai jamais avancé avec quelqu'un qui m'enfoncait
Je suis très scolaire, j'aime sentir qu'on est fier de moi.

et je fais donc en partie les choses pour cela.
Pour qu'on m'estime.
ou plutôt :
pour que les gens que j'estime, m'estime

Est ce que c'est une faiblesse?
Est ce que je suis le pur produit du système éducatif français ?
La peur des mauvaises notes, la peur de décevoir je la connais bien
ça m'a fait souffrir sans aucun doute
Mais est ce que pour autant c'était bon ou mauvais pour moi ?
Je n'en sais rien, vraiment.
Je ne sais pas si il y a un meilleur système pour amener les gens à avancer
et je me le demande beaucoup
ce dont je suis sûre c'est que c'est la façon d'imposer cette autorité qui compte.
 
Etant entouré de pas mal de jeunes parents, le sujet de l'éducation et celui de l'école est très présent.

j'ai été élevé dans le culte de l'école publique,
l'école de la république, la confrontation de tous les milieux
l'importance de l'acte citoyen que cela implique de mettre ces enfants à l'école publique
et l'enrichissement culturel pour l'élève
j'en ai toujours été persuadé
je le suis encore, je crois
mais je ne sais pas si ces confrontations avec des enfants qui n'avaient pas les mêmes codes culturels que moi ont été plus bénéfiques que traumatisantes.

Est ce que j'en suis ressortie plus solide ?
je l'ai cru longtemps.

Un jour ma soeur m'a parlé d'une étude qui avait été faite sur les enfants qui ont vécu en camp de concentration, il ressort de cette étude, (d'après le souvenir que j'ai de la conversation) que ceux qui étaient habitués dans leur vie antérieure au camp, à une vie rude (matériellement et affectivement)  n'ont pas été les mieux armé pour survivre à cette épreuve.

donc, est ce que le fait d'en chier quand on est môme nous rend plus fort ?
visiblement non.

Tout reste question de mesure bien sur, en chier à l'école quand on a derrière un environnement familial bienveillant et solide n'a rien à voir avec des enfants avec une vie familiale compliquée.
Mais là je ne me penche que sur le cas de l'école.

Quelques personnes autour de moi optent pour des écoles alternatives
pour la plupart cela se passe bien très jeune et cela se corse au primaire
On m'a  toujours amené à penser que c'était une mauvaise solution, qu'on finissait par éduquer les riches avec les riches les pauvres avec les pauvres. Pour moi les écoles "autres" s'était nul point barre

Mais l'argument qui s'y est confronté c'est que, loin de vouloir éduquer une petite élite à côté, certains pensent que leur mission, s'ils trouvent la société actuelle pas à leur goût, et qu'elle est en partie le produit de la façon dont on éduque le peuple,
c'est de faire le choix d'éduquer autrement, et qu'en avançant, cette nouvelle éducation fera un groupe toujours plus grand de personnes qui feront évoluer le monde d'une autre manière.
 on peut trouver cela présomptueux ou courageux, ou les deux.

Le problème est de savoir si ces nouveaux types d'éducation proposés sont réellement meilleurs, est ce qu'il produisent des êtres humains plus libres, plus autonomes...?

Et le problème et de faire attention à ce que nos enfants ne soient pas les cobayes de nos idéaux.

C m'a aussi parlé d'un procès de nombreux adultes contre leurs parents, les accusant de les avoir fait vivre en marge d'une réalité.

Est ce qu'éduquer c'est apprendre à son enfant à vivre avec l'autre ?
Quel qu'il soit, aussi con et différent de moi soit-il ?
Peut être.

Ce post part dans tous les sens , c'est un condensés de toutes mes réflexions sur le sujet,
ça n'a pas pour but de pousser une réflexion très profonde... hein
mais vous pouvez réagir en disant des trucs profonds, je les ferai suivre ;-)
mais je dirai pas que c'est moi qui l'ai dit,
on m'a jamais appris à mentir, je sais pas faire, c'est mon côté "scolaire" ;-)




dimanche 1 mars 2015

2ème volet / les expressions c'est mon dada







Devant le succès de la première
nous voilà repartie avec une nouvelle sélection de mes expressions préférées


- J'ai une montée de Dalida
mon coloc quand il chante trop de Dalida à la maison

-Je le mets ailleurs parce que là c'est incertain 
T. presque 4 ans.

-Je suis en plein désert stylistique 
E du sud et moi quand on est dans une phase je passe ma vie en jogging

- Et ça, c'est qualité !
expression de E du sud pour signifier que quelque chose est super bien
ex: "samedi on va bien danser, et ça, c'est qualité !"


-être pépouf
expression quasi mythique de P. qui signifie être tranquille,
souvent attaché à l'idée d'être avachie sur son canapé ou simplement d'être chez soi et de ne rien faire.
à l'origine souvent dédié aux femmes (mix probable et inconscient de "une pouf avachie dans un pouf") le terme c'est maintenant élargi à l'ensemble de la population
ex: "Qu'est ce que je fais ?  chui pépouf à la maison"

et son dérivé
- une pépoufade
de R.







Et pour finir une réplique parfaite de mon coloc  :

- Je suis né parce que ma mère à un peu trop fêter la victoire de François Miterrand